Découvrez le projet du 4ème Plan National Santé Environnement 2020-2024

publié le 5 novembre 2020 (modifié le 6 novembre 2020)

Porté par les ministères des Solidarités et de la Santé et de la Transition Écologique, le projet de 4ème Plan National Santé Environnement vient d’être rendu public.

Le PNSE a pour objectif d’agir sur notre environnement et sur notre santé en limitant les expositions et les risques induits, en informant et sensibilisant les populations, dont les plus fragiles. Il vise aussi à mieux connaitre notre environnement et les liens avec notre santé grâce à la recherche.

En Europe, la France fait partie des États les plus engagés en matière de santé environnement, avec trois Plans Nationaux Santé Environnement (PNSE) qui se sont succédé depuis 2004.

Quels sont les résultats des précédents Plans Nationaux Santé Environnement ?

Les trois précédents plans nationaux ont permis des avancées notables pour réduire l’impact de notre environnement sur notre santé, par exemple :

  • l’interdiction du bisphénol A dans les tickets de caisse en France ;
  • la mise en place d’une surveillance obligatoire de la qualité de l’air intérieur dans les crèches et écoles ;
  • le déploiement de 7 000 référents locaux pour mettre en place des actions de prévention et de destruction de l’ambroisie sur l’ensemble du territoire ;
  • l’interdiction d’utilisation du perchloroéthylène dans les pressings ;
  • le soutien de plus de 750 projets de recherche en santé environnement.

Par ailleurs, le troisième PNSE a permis d’introduire la notion d’ « exposome » qui consiste à prendre en compte toutes les sources de pollution ou d’exposition susceptibles d’avoir un impact sur la santé des individus.

Que va contenir le 4ème Plan National Santé Environnement « Mon environnement, ma santé » ?

Le 4ème PNSE porte l’ambition de permettre à toutes et tous (citoyen(ne)s, élu(e)s, professionnel(le)s, chercheur(euses), etc…) de mieux connaitre et comprendre les risques auxquels chacun s’expose. Fondé sur l’approche Un monde, une santé ("One health"), il doit permettre à chacun d’agir pour un environnement favorable à notre santé.
Les enseignements de la crise sanitaire, la prise de conscience des interactions entre santé humaine, animale et environnementale, ont notamment été pris en compte dans l’élaboration de ce projet de Plan, tout comme les attentes citoyennes sur des questions socialement vives (nuisances sonores, déploiement de la 5G, lutte contre les nuisibles, qualité de l’air intérieur dans les établissements sensibles…).

Il s’articule autour de 4 axes, qui seront déclinés en 19 actions :

  • Axe 1 : S’informer sur l’état de son environnement et les bons gestes à adopter
    La formation et l’information de tous est un enjeu majeur d’une politique de prévention en santé environnement efficace. L’objectif ici est de garantir une information de chacun notamment en utilisation des technologies numériques innovantes et en s’appuyant sur les dispositifs et structures de formation existants.
  • Axe 2 : Réduire les expositions environnementales affectant notre santé
    La réduction des expositions environnementales affectant notre santé est une priorité permanente, au regard du nombre important et croissant de pathologies induites par la dégradation de notre environnement.
Ce nouveau plan national santé environnement veut agir pour réduire des expositions jugées prioritaires (ondes électromagnétiques, lumière bleue, pollutions des sols, espèces nuisibles, légionellose, nanomatériaux, pollution de l’air intérieur, bruit).
  • Axe 3 : Démultiplier les actions concrètes menées dans les territoires
    Pour assurer l’efficacité de mesures de santé et d’environnement les collectivités locales doivent s’en emparer. Ces dernières ont déjà mis en place des initiatives locales innovantes permettant à tous d’évoluer dans un environnement plus favorable. Il est nécessaire d’encourager et de développer ces actions concrètes.
  • Axe 4 : Mieux connaitre les expositions et les effets de l’environnement sur la santé des populations
    Il s’agit ici d’assurer la territorialisation du Plan National. C’est un axe transversal qui porte les enjeux de santé environnement au sein des territoires, à travers différents outils et référentiels.

Comment contribuer ?

La consultation publique de ce quatrième Plan National Santé Environnement est ouverte depuis le 26.10.2020 et ce jusqu’au 09.12.2020, sur un site dédié :

http://www.consultation-plan-sante-environnement.developpement-durable.gouv.fr/

Cette consultation publique permet à tout concitoyen de consulter tous les axes et toutes les mesures de ce nouveau plan, mais également de formuler un avis.

N’hésitez pas à envoyer votre contribution !