Le quatrième Plan national santé-environnement « Un environnement, une santé » est paru

publié le 20 juin 2021

Le PNSE4 a été écrit en concertation pour permettre à chacun de mieux comprendre les risques auxquels il s’expose afin de mieux se protéger et protéger son environnement. Fondé sur l’approche « Une seule santé », il doit permettre à chaque citoyen, consommateur, élu, professionnel, chercheur, d’agir pour un environnement favorable à toutes les santés (humaine, animale et environnementale).

Le Plan national santé-environnement 2021-2025 est copiloté par les ministères des Solidarités et de la Santé et de la Transition écologique. Il est le résultat d’une concertation menée dans le cadre du Groupe Santé Environnement (GSE) présidé par la députée Madame Elisabeth Toutut-Picard.
Il a été soumis à consultation publique entre octobre et décembre 2020.

  (nouvelle fenetre)

Son lancement s’inscrit dans un contexte caractérisé par un renforcement des attentes citoyennes sur les questions de santé environnement. Au nom du principe de précaution, le citoyen souhaite que l’impact du progrès scientifique sur son environnement, et encore davantage sur sa santé, soit évalué et anticipé. Par ailleurs, la crise sanitaire de la Covid-19 a fait émerger des interrogations sur notre rapport au vivant, et rappelle le lien étroit entre les santés humaine, animale et de l’environnement.
L’OMS rappelle que dans le monde, 24% des maladies et 23% de la mortalité peuvent être attribuées à des facteurs environnementaux (OMS 2016).

Face à ces enjeux, le PNSE 4 propose des actions concrètes pour mieux comprendre et réduire les risques liés aux substances chimiques, aux agents physiques (comme le bruit ou les ondes) et aux agents infectieux en lien avec les zoonoses, c’est-à-dire les pathologies qui peuvent se transmettre de l’animal à l’homme. Il s’inscrit pleinement dans le cadre de la démarche « Une seule santé ».

Le Plan est décliné par 4 axes et 20 actions :

  • Axe 1 : s’informer, se former et informer sur l’état de notre environnement et les bons gestes à adopter pour notre santé et celle des écosystèmes

L’objectif de l’axe 1 est de garantir une information de chacun notamment en utilisant des technologies numériques innovantes et en s’appuyant sur les dispositifs et structures de formation existants.

  • Axe 2 : réduire les expositions environnementales affectant la santé humaine et celle des écosystèmes sur l’ensemble du territoire

L’axe 2 vise la réduction des expositions jugées prioritaires : les ondes électromagnétiques, la lumière artificielle, les pollutions des sols, les espèces nuisibles, la légionellose, les nanomatériaux, la pollution de l’air intérieur et le bruit.

  • Axe 3 : démultiplier les actions concrètes menées par les collectivités dans les territoires

Les deux actions de l’axe ont pour objectifs de :

  1. valoriser les actions des réduction des expositions mises en place par des collectivités locales via la plateforme collaborative « Territoire engagé pour mon environnement, ma santé »
  2. Sensibiliser les urbanistes et aménageurs des territoires sur les enjeux de la santé environnement
  • Axe 4 : mieux connaître les expositions et les effets de l’environnement sur la santé des populations et sur les écosystèmes

Ce quatrième et dernier axe du PNSE4 vise à améliorer les connaissances sur les expositions tout au long de la vie, à travers le soutien à la recherche et le développement d’outils facilitant l’accès aux données produites.

Cliquez ici pour télécharger le 4ème Plan national santé-environnement
Cliquez icipour télécharger la synthèse du 4ème Plan national santé-environnement
Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse

La formation en ligne à la santé environnementale pour les élus et les agents des collectivités, initiée en Auvergne-Rhône-Alpes, est mise à l’honneur dans le PNSE4 !

L’action 16 du PNSE4 comporte une partie dédiée à "Renforcer la formation des élus et des agents des collectivités pour lutter contre les inégalités territoriales en santé
environnement". Elle s’appuiera sur les modules de la formation proposés par l’École des hautes études en santé publique (EHESP) « Formation des collectivités locales aux enjeux de santé environnement » et destinés aux élu(e)s et technicien(ne)s des collectivités territoriales.
Les acteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont été à l’origine de la création de cette formation  : elle a été portée par la Préfecture de Région Auvergne-Rhône-Alpes, la DREAL et l’Agence régionale de santé, dans le cadre du Plan Régional Santé-Environnement 2012-2016 puis 2017-2021, avec l’appui du Département Cancer environnement du Centre Léon Bérard (Lyon).

Le PNSE4 rappelle que cette formation en ligne permet d’apporter aux élu(e)s et agents des EPCI des éléments décisionnels et des leviers d’action sur les enjeux de santé environnement auxquels ils sont confrontés lors de leur mandature.

Cette formation propose 8 modules de 20 à 30 minutes répondant aux enjeux rencontrés au quotidien par les collectivités :

  • La qualité de l’air extérieur
  • La qualité de l’air intérieur
  • La qualité de l’eau
  • L’urbanisme
  • Les sites et sols pollués
  • L’habitat insalubre
  • Le bruit
  • Retours d’expériences

Cliquer ici pour découvrir cette formation

Cliquez ici pour vous inscrire